Agnes Sampson, guérisseuse écossaise

Décédée le 28 janvier 1591, Agnès SAmpson était une guérisseuse écossaise, accusée de sorcellerie dans le cadre du procès des sorcières de North Berwick, vers la fin du XVIème siècle. Elle vivait à Never Keith dans la baronnie de Keith dans l’East Lothian en Écosse. Sage-femme, il lui est prêté des pouvoirs de guérison. Femme âgée et respectée, elle a été accusée de sorcellerie par … Continuer de lire Agnes Sampson, guérisseuse écossaise

8 mars : une journée aussi pour les sorcières

Icône féministe depuis la nuit des temps, les sorcières modernes ressemblent les féministes. Monica Mirkos a écrit pour Marie Claire que « les sorcières vintage sont considérées comme féministes ». « Accusées de pactiser avec le diable au Moyen Âge, les sorcières représentent un des exemples des violences faites aux femmes, par les hommes ». « La sorcellerie, c’est surtout une histoire de violence physique et sociale, de détresse et … Continuer de lire 8 mars : une journée aussi pour les sorcières

Le 1er mars 1692, lancement de la Chasse aux Sorcières

Tout se déroule en 1692 dans le village de Salem (actuelle ville de Danvers – Massachusetts) et non dans la ville voisine de Salem où le procès contre des sorcières aura lieu. Des petites filles accusent des femmes de les avoir envoûtées et d’être des sorcières ou des magiciennes, alliées de Satan. La communauté donne du poids à ces accusations et condamne les personnes mises … Continuer de lire Le 1er mars 1692, lancement de la Chasse aux Sorcières

Les « Sorcières modernes » des Etats-unis d’Amérique

Née en 1984, Frances F. Denny est artiste et photographe. Ses travaux portent sur l’identité fémininen et est actuellement représenté par la galerie ClampArt à New York. La première monographie de Frances, Let Virtue Be Your Guide, a été publiée en 2016 par Radius Books . Grâce à une bourse de recherche, obtenue en 2016, par la Fondation des arts de New York en photographie, elle … Continuer de lire Les « Sorcières modernes » des Etats-unis d’Amérique

La sorcellerie, introduit par Jean Palou

Jean Palou propose une introduction du Que sais-je? consacré à la Sorcellerie, datant de 2002 (10e éd., 128 pages, Presses Universitaires de France). La Sorcellerie, différente de la Magie en ce qu’elle n’est pas une science et par cela même n’affectant que les mentalités primitives, a été un des fléaux des siècles passés. Ses origines plongent dans la nuit antique. La triple Bombo évoquée par … Continuer de lire La sorcellerie, introduit par Jean Palou

L’exceptionnelle collection SEREST

L’exposition se fonde sur une centaine d’objets issus des fonds des musées, mais surtout de la collection de la SEREST, qui s’est formée au fil des études de terrains menées par Hugues Berton et Christelle Imbert. La constitution de cette collection, essentiellement par don, est exceptionnelle, elle s’explique par une démarche scientifique bien particulière. Hugues Berton et Christelle Imbert ont expliqué dans le dossier de … Continuer de lire L’exceptionnelle collection SEREST

Une exposition sur des Histoires de sorcelleries

La sorcellerie est omniprésente dans l’imaginaire, rendue célèbre à travers la fameuse chasse aux sorcières. Pourtant, il suffit de lever le voile sur le sujet pour découvrir une foule de détails ayant toute leur importance dans la compréhension de ce phénomène, bien plus complexe et bien moins diabolique qu’il n’en a l’air… La sorcellerie n’a jamais été aussi populaire auprès du grand public, en attestent … Continuer de lire Une exposition sur des Histoires de sorcelleries

« Histoire(s) de sorcellerie(s), levez le voile ! »

L’histoire de Loudun a été marquée au 17ème siècle par l’Affaire des Possédées ayant conduit au bûcher le prêtre Urbain Grandier. La ville est alors devenue célèbre dans tout le pays pour avoir été le théâtre d’une des plus importantes affaires de sorcellerie de l’époque moderne. Mais d’où vient la sorcellerie ? Quelles en sont les pratiques ? Qu’est-ce qui a bien pu déclencher la célèbre Chasse aux … Continuer de lire « Histoire(s) de sorcellerie(s), levez le voile ! »