Dieu Damballa, dieu serpent à la force cosmique universelle

Damballa ou Damballah Wedo, est un esprit vaudou de la connaissance, symbolisé par le serpent, la couleuvre ou le boa.

Epoux d’Ayida Wedo, esprit féminin de Damballah et maîtresse du ciel, il est également l’ami d’Agoué, le dieu de la mer. Il est dit de lui qu’il apporte et communique les connaissances occultes et le savoir.

Damballa possède un grand esprit de fertilité et de sagesse qui aide le croyant à éviter les mauvais pas et à prendre les bonnes directions. Ce dieu représente le principe du bien, et vit près des rivières et des sources. Silencieux, il siffle et ondule sur terre, ne pouvant pas marcher.

 

Vévé de Damballa : Un vévé ou vèvè est un symbole que les prêtres vaudous (houngan) dessinent autour d’un potomitan (poteau-mitan, un pilier situé au centre du péristyle). Il s’agit d’un lieu de passage des esprits (loa ou lwa). De la farine de maïs, de la farine de blé, du sirop de canne, de la cendre, de la craie ou toute autre poudre sont utilisés pour marquer ces symboles. Les vévé peuvent être dessinés sur d’autres supports, cruches, animaux, ou en extérieur, par exemple aux abords de certaines sources, pour les rituels de la fin de l’année.

 

Le blanc est sa couleur et les offrandes qui lui sont faites doivent être de cette couleur, comme le blanc d’œuf, la farine, le sirop de maïs ou le blanc de poulets … Associé au Saint Patrick chrétien, il chasse les serpents d’Irlande.

Les personnes possédées par Damballah se déplacent comme des serpents, elles sifflent, se tortillent au sol, rampent sur les arbres et dans les charpentes des maisons.

Damballah peut quitter le corps du possédé à tout moment, mais il peut laisser son hôte humain dans des positions délicates. Raison pour laquelle, les adeptes de ce dieu font en sorte de le détourner de situation dangereuse.

Selon la légende, Damballah est vénéré en même temps que Yansa, la déesse serpent céleste. Elle est visible sous la forme d’un arc-en-ciel. Pour les adeptes du Vaudou, elle est la gardienne du trésor cosmique qui se trouve à l’extrémité de l’arc-en-ciel.

Damballah, en revanche, est le serpent terrestre, qui s’incarne dans les vagues d’eaux, dans les courants d’énergie de la terre, et dans les animaux rampants.

Patron des eaux et des arbres, son lieu de rituel est caractérisé par un grand bassin peu profond et un serpent de feu.

A la différence de la tradition africaine, les adeptes du Vaudou haïtien, ne considèrent pas les serpents comme des apparitions directes de la divinité, mais des intermédiaires.

Les adeptes du Vaudou haïtien invoquent Damballah (et Yansa) pour la force cosmique qu’ils représentent. Mais ces dieux n’exercent pas d’influence dans leur vie quotidienne, car elles sont considérées comme des personnalités très éloignées du monde terrestre.

Il arrive que le dieu s’unie spirituellement à une femme possédée. Dans ce cas, un mariage est conclu à l’instar d’une noce terrestre, avec témoins et prêtre Vaudou. Le pacte stipule alors que la divinité protège la femme tout au long de sa vie et il peut occuper son corps à tout moment.

Les caractéristiques de Damballah

  • Propriétés : divinité primitive, dieu serpent à la force cosmique universelle
  • Lieux saints : frondaisons, eaux
  • Symboles: serpent, bassin d’eau, éclair, métal argent
  • Couleurs : blanc, argent
  • Aliments préférés : lait, riz au lait, farine, eau sucrée, œufs, et tous les aliments blancs

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s