Le dieu slave Rod

Le dieu Rod est probablement le plus ancien de tous les dieux slaves. Il est une conception du Dieu suprême de l’univers et de tous ses dieux dans la foi autochtone slave (Rodnovery).

Le même concept est également connu sous le nom de Sud (Суд, « juge ») et de Prabóg (« Pré-Dieu », « Premier Dieu« ) parmi les Slaves du Sud .

D’après l’historien saxon du XIIème, Helmold ( c. 1120-1177), les Slaves croyaient en un seul Dieu engendrement tous les esprits inférieurs qui régissent la nature. Il a écrit dans son Chronica Slavorum, qu’ils était adoré par leurs moyens.

Selon Helmold, « obéissant aux devoirs qui leur sont assignés, [les divinités] sont issues de son sang [suprême] et jouissent d’une distinction proportionnelle à leur proximité avec le dieu des dieux ».

Dans la première religion slave le Dieu suprême du Ciel a été appelé Deivos , mais ce nom a été rapidement abandonnée pour être remplacé par Rod.

Dans certains écrits anciens, le nom apparaît sous l’écriture : Hrodo , Chrodo , Krodo ou la forme latinisée, Crodone. La Chronique saxonne du XVème siècle atteste que « Krodo » était également vénéré par les tribus saxonnes , qui habitaient dans l’actuel Allemagne du Nord et de l’Est avec les tribus slaves occidentales.

Un nom particulier

Le nom « Rod » est confirmé par plusieurs sources slaves « Old Church Slavonic and Old East Slavic » à propos de la religion pré-chrétienne, où elle fait référence à la divinité, à l’ancestralité et à la pro-créativité.

Michel Mathieu-Colas, auteur de « Dieux slaves et baltes » (2017) dans le Dictionnaire des noms des divinités écrit : « ancien dieu primordial ». Mais il ajoute que le terme désigne aussi littéralement le pouvoir générateur de la famille et des mots : « parent », « naissance », « origine » et « destin ». Dans sa forme négative, c’est-à-dire Urod, cela signifie tout ce qui est misérable, déformé, dégénéré, monstrueux.

Au début de l’histoire slave, Rod « remplace « Deivos » en tant que conception du Dieu suprême. Deivos , «Ciel», est le nom du Dieu du ciel dans la plus ancienne religion slav. Il possède la même origine proto-indo-européenne : Dyeus (en sanscrit Deva, en latin Deus, en ancien haut allemand Ziu; et en lituanien Dievas ).

Le nom « Deivos » a été abandonné lorsque les Slaves, font face à la propagation de la religion proto-indo-iranienne, ont déplacé la signification indo-européenne des divinités célestes vers des termes appartenant à des entités diaboliques.

Au début, le terme « Deivos » a été remplacé par le terme « nuages« . Par la suite, Perun et/ou Svarog ont remplacé Rod en tant que dieu suprême slave au IXe siècle. En effet, il est probable que d’autres dieux slaves n’étaient initialement que des épithètes ou des incarnations de Rod. Ainsi Svarog-rod signifie Le Céleste Rod. Avec les années, deux dieux apparaissent : Svarog et Rod.

Une représentation variée

Rod est d’abord représenté comme un faucon, ensuite comme un vieillard portant le livre du destin. On retrouve les consonances de son nom dans les mots «rod» (lignée), «plodorodié» (fécondité), «priroda» (nature). Il existait de nombreux talismans protecteurs en argile, bois et pierre avec l’effigie du dieu universel Rod.

Dans la croyance autochtone slave moderne, Rod est en grande partie aniconique (absence de représentations matérielles du monde naturel et surnaturel dans différentes cultures, en particulier certaines religions monothéistes).

L’iconographie traditionnelle montre que Rod gouverne les quatre éléments : Il se tient sur un poisson, symbole de l’eau; avec d’une main, il soulève une roue, symbole du soleil et des cycles de l’univers; Holds de l’autre main, il tient un seau de fleurs, symbole de la terre en fleurs; et enfin autour de sa taille, il porte une ceinture en lin flottante, symbole de l’air.

Rod est le père de tout ce qui vit et existe

Dieu de la naissance, il est le créateur de l’univers et des autres divinités. Aussi considéré comme une force de vie, il est dans la nature, et de fait omniprésent et omnipotent.

Il a établi les trois mondes Jav, Prav et Nav qu’il a séparés les uns des autres. Ainsi, Il a séparé le monde visible, Jav, du monde invisible, Nav.

Il a aussi créé le principe suprême d’équilibre entre les éléments et la loi – Pravda (vérité) -, auquel toute créature (physique, métaphysique, etc.) ou puissance doit obéir.

Rod est au coeur de la destiné des Humains, avec Rojanice, la co-créatrice de l’univers. En effet, à la naissance d’un enfant, il envoie les âmes sur la Terre.

D’ailleurs, il n’avait pas de temples lui étant propre. Selon les croyances, Rod ne se mêlait plus des affaires du monde et surveillait seulement les dieux plus jeunes.

Svarog gouverne l’univers avec la permission de Rod. Bien qu’inféodé à Rod, il apparaît parfois comme plus important que Rod lui-même. Il est d’ailleurs parfois confondu avec Sventovit, qui appartient à la mythologie des Slaves de la Baltique, et semble avoir été remplacé par Péroun à partir du Xème siècle.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s