Ursula Southeil, appelée Mère Shipton

Ursula Southeil (vers 1488 – 1561) est mieux connue sous le nom de Mère Shipton. Son nom est aussi orthographié Ursula Southill, Ursula Soothtell ou Ursula Sontheil, elle est une prophétesse et une voyante anglaise.

La Mère Shipton est suspectée d’être la propre fille du démon, en raison de la légende très sombre qui l’entoure. Elle serait née infirme, avec un esprit aiguisé. Cela lui permit d’apprendre à lire et à écrire plus rapidement que les autres enfants. Elle épouse un charpentier, Toby Shipton, à l’âge de 24 ans près de York en 1542.

Une légende raconte qu’elle serait née dans des cavernes près du château de Knaresborough. Aucun détail n’a été révélé sur sa naissance et son enfance. Toutefois, sa réputation s’est faite de bouche à oreille depuis plus de 150 ans.

Elle est considérée comme la plus grande voyante de Grande-Bretagne. Elle est aussi accusée d’avoir causé la grande Peste de Londres (1665), le grand incendie de Londres (1666), l’exécution de Marie Stuart, Reine d’Ecosse (1587). Elle a échappé à la Chasse aux Sorcières, et a pu mourir de façon naturelle en 1561.

Certains expliquent que ses dons de voyance, et sa pratique de la sorcellerie lui servait à se venger des personnes qui la persécutaient, et toutes celles qui se moquaient de son infirmité.

La crainte autour de la femme grandie lorsque des prophéties ont été découvertes. D’ailleurs, la première publication de ses prophéties a eu lieu 80 ans après sa mort, en 1641. Elles contiennent plusieurs prédictions régionales, et deux poèmes prophétiques.

Parmi ces autres prédictions figurent celle de l’automobile :

Les voitures sans chevaux iront, Et les accidents remplissent le monde de malheur.
Autour du monde les pensées vont voler, En un clin d’oeil.
Le monde à l’envers doit être Et que l’or se trouve à la racine d’un arbre.
À travers les collines l’homme doit monter, Et aucun cheval ne soit à ses côtés.
Sous l’eau, les hommes marcheront, Doit monter, dormir, parler.
Dans les airs, on verra des hommes, En blanc, en noir, en vert;
Le fer dans l’eau doit flotter, Aussi facilement qu’un bateau en bois.
L’or doit être trouvé et montré, Dans un pays inconnu
Le feu et l’eau feront des merveilles, L’Angleterre admettra enfin un ennemi.
Le monde à une fin doit venir, En dix-huit cent quatre vingt un.

Pour en savoir plus :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s