Mabon célèbre l’équinoxe d’automne

La fête de Mabon se déroule durant l’équinoxe d’automne, au moment où le jour et la nuit sont de durée égale, comme la fête d’Ostara.

Il s’agit aussi de la période où les récoltes se finissent, et la nature et les hommes commencent à se préparer à l’hiver. Mabon marque le déclin du Soleil, et l’arrivée prochaine du froid, des ténèbres et de l’hiver.

Une légende raconte que le Dieu du royaume des morts, Hadès aperçoit Perséphone, fille de Zeus et de Déméter, cueillant des fleurs dans les champs lors de Mabon. Amoureux, il l’enleva pour qu’elle vive et règne avec lui dans les enfers. Mais Déméter est si affectée par sa disparition, que les fleurs, les arbres et toutes les plantes se mirent à dépérir.

Hadès trouve alors un compromis : Perséphone passera la moitié de l’année avec lui et l’autre moitié hors des enfers. A cette proposition, Déméter déclare que durant ces six mois de vie dans les enfers, la nature porterait son deuil et que rien ne pousserait sur la terre jusqu’à ce que Perséphone revienne. Ainsi Mabon signifie cette période froide, sombre.

Mabon est aussi un sabbat propice au questionnement, à la remise en question, et à la réalisation d’un bilan de vie. Cette période est adéquate pour méditer sur sa vie. C’est le jour approprié pour les consécrations et les dédicacions de toutes sortes. Mabon est le jour où l’on accompagne la Déesse Perséphone vers son lieu de repos hivernal.

Lors de cette fête, il faut décorer l’autel avec une nappe brune ou noire, marquant la venue des ténèbres, des bougies brunes ou vert sombre, des cônes de pin et de sapin, des feuillages et des légumes d’automne comme les carottes ou betteraves, une tresse d’Oignons ou d’Ail est réalisée et des noix, des grappes de Raisin et grenades sont posés.

Il est possible de fabriquer une couronne de feuilles de Chêne, sur laquelle des glands sont accrochés. Cette couronne est un symbole de prospérité et d’abondance. Comme offrande, il est possible de mettre dans des plats des pommes, des pommes de terre, des mûres, des fleurs de Tournesol, et des feuilles jaunies tombées des arbres.

Les rites lors de cet équinoxe visent à demander la grâce aux dieux pour les récoltes. Il leur est demandé de la clémence et de la protection durant l’hiver.

A lire « Mabon : Rituels, recettes et traditions de la fête de l’équinoxe d’automne » de Diana RAJCHEL. L’ouvrage veut guider son lecteur au travers de l’histoire passée et moderne des célébrations de Mabon et vous fera découvrir comment réaliser des rituels et des opérations magiques qui intègrent le changement d’équilibre entre la lumière et les ténèbres, qui se produit à l’équinoxe. Rituels • Recettes • Connaissance • Sorts • Divination Artisanat • Correspondances • Invocations Prière • Méditation La collection «Célébrations Païennes» explore les anciennes et les nouvelles façons de célébrer les rites saisonniers qui constituent les pierres angulaires de l’année des sorcières.

  • Déités de ce Sabbat : Perséphone, Thor
  • Encens : Cyprès, Oeillet, Santal.
  • Arbres : Noisetier, Pommier
  • Fleurs : Oeillet, Chrysanthème
  • Couleurs : Rouge, Orange, Marron, Brun, Violet, Roux, Jaune
  • Pierres : Agate, Cornaline, Citrine
  • Planète : Mercure

2 réflexions sur “Mabon célèbre l’équinoxe d’automne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s