La Low Fantasy, entre deux mondes

Variance de la fantasy, associé au merveilleux, la Low Fantasy concerne toute œuvre où le monde réel communique avec un autre monde, avec une notion de possibilité de non retour et qu’aucun des deux mondes ne connait l’existence de l’autre.

Ces caractéristiques sont opposées à la High Fantasy, mais la présence de protagonistes venant du monde réel marque une rupture entre ces deux genres. La Fantasy Urbaine est parfois associé à la Low Fantasy quand celle-ci se déroule en vase clos.

Les Chroniques de Narnia sont composés des éléments principaux de la High Fantasy avec une quête initiatique, une guerre entre le Bien et le Mal, des batailles épiques. Mais la rupture spatio-temporelle est nette et fait intervenir un passage magique.

De plus,  les personnages des deux mondes ignorent bien l’existence l’un de l’autre. Pour beaucoup, ces chroniques sont situées dans le sous-genre de la Low Fantasy, comme La Quête d’Ewilan, Les Mondes d’Ewilan, Le Pacte des Marchombres, L’Autre et Les Âmes Croisées.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s