Romantic Fantasy, autre genre de romance fantastique

La romantic fantasy est un genre pouvant être centré uniquement sur les femmes.  Né avec le mouvement féministe, de plus en plus de femmes sont devenues écrivaines dans la MFFSF, faisant «un usage très spécifique de la fantasy en développant un nouveau sous-genre : la Romantic Fantasy», notent les éditions PochetSF. 7

Chasseuse de la nuit – Au bord de la tombe – Romantic fantasy

Les héros sont des héroïnes, guerrières ou magiciennes qui connaissent guerres et luttes pour le pouvoir, et leur vie d’aventurières ne les empêche pas de mener à bien des quêtes sentimentales ou de vivre des tragédies. Le romantisme peut être soit sombre avec l’Heroic Fantasy, soit lumineux avec les récits de High Fantasy.

Dans certains ouvrages, la toile de fond peut être composée de sociétés matriarcales comme dans le Cycle d’Avalon, les Amazones… avec un élément de romance toutefois et l’ambiance reste féminine et poétique.

A l’instar de la Bit-Lit et Dark Fantasy Romance, la Romantic Fantasy a comme principal critère, une histoire d’amour autour de laquelle se construit l’intrigue. Cette romance n’est pas l’élément central.

Les histoires présentant des femmes allant d’aventures en aventures et de conquêtes masculines en conquêtes masculines sont donc davantage de l’heroic fantasy que de la Romantic Fantasy. Ce sous-genre croise régulièrement d’autres genres de fantasy, comme la high fantasy et la science fantasy.

Pour l’auteur Marion Zimmer Bradley, cité par PochetSf,

« la condition de la femme est un des thèmes centraux de ses romans. Avec son livre « Les dames du lacs », en 1982, elle brossa le portrait le plus réaliste possible de l’époque Arthurienne du point de vue des femmes, notamment du personnage de la fée Morgane, en donnant au livre une profondeur psychologique et un certain féminisme auquel la fantasy n’était pas encore habituée. On y voit la place qu’ont pu occuper les femmes à l’époque, l’influence qu’elles pouvaient éventuellement avoir sur les hommes, leurs frères, leurs maris ou leurs amants. Dans son autre registre de prédilection la science-fantasy, sa grande saga de romance planétaire « La Ténébreuse », qui est suivie par de nombreuses lectrices, décrit une société de type patriarcal où les mariages sont arrangés, voire forcés, et où le pouvoir est entièrement aux mains des hommes. Bradley met en place une situation sociale et politique complexe et montre comment une héroïne se révolte et lutte contre cette situation. Elle a même imaginé que certaines d’entre elles s’associent pour créer « la Guilde des Amazones Libres » un lieu où toutes les femmes sont égales quelle que soit leur origine sociale, où elles sont libres d’accepter les hommes selon leurs propres critères et seulement par amour, où règnent la plus grande liberté et la plus grande tolérance. D’autre auteur comme Elizabeth Lynn ou Mercedes Lackey abordèrent dans certains de leurs romans des thèmes nouveaux pour la fantasy comme l’homosexualité ou les changements sociaux engendrés par la révolution industrielle ».

Une réflexion sur “Romantic Fantasy, autre genre de romance fantastique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s