Exemples de songes et présages en Chine

Ces songes et présages sont tirés du Manuel des superstitions chinoises, par le P. Henri DORÉ, S. J. (1859-1931), édité en 1926, et traité dans le cadre de la collection « Les classiques des sciences sociales« , par Pierre Palpant, collaborateur bénévole.

  • Rêver à l’argent. Il y aura bien sûr des disputes.
  • Rêver à un serpent. C’est l’annonce d’une machination occulte dont on sera victime.
  • Voir en rêve quelqu’un portant des habits de deuil. Un grand malheur est imminent.
  • Rêver à un meurtre. Présage de bonheur. Si c’est un enfant de moins de 12 ans qui a fait ce rêve, assurément il est destiné à une haute fortune.

Le calendrier Hoang‑li énumère les principaux songes et en donne la signification.

  • Si une souris ronge un habit ou un chapeau. Pronostic d’un grand désastre.
  • Un oiseau qui crie la nuit. Il y a des lutins dans le voisinage.
  • Un chat ou un chien à queue blanche entrant dans la maison. Signe de deuil, par conséquent de mort.
  • Chien creusant la terre avec ses griffes. Il creuse une tombe !
  • La rencontre d’un bonze ou d’une bonzesse. On ne deviendra pas riche.
  • Le cri de l’orfraie pendant la nuit. Présage de mort.
  • Le cri d’un oiseau de proie. Signe de malheur.
  • Une poule vole sur le faite d’une maison. Il y aura un incendie.
  • Une tige d’herbe accrochée au plumage d’une poule. Un visiteur ne tardera pas à venir.
  • Les fleurs de lampe. Les fleurs formées autour de la mèche d’une lampe font prévoir un événement heureux, en général.
  • Un chien montant sur le toit d’une paillote. Les voleurs viendront.
  • Si le chien simule le tso‑i, avec ses pattes de devant, c’est‑à‑dire, s’il les élève en les allongeant, un événement funeste est à redouter.
  • Si les étincelles d’une cheminée voisine sont portées par le vent vers une autre maison, c’est de fort mauvais augure pour les habitants de cette dernière demeure.
  • Si le défilé d’un enterrement vient à passer devant des joueurs, c’est bon signe, on gagnera au jeu.
  • Si, au contraire, une bonzesse venait à passer, les joueurs pourraient s’attendre à perdre.
  • Qui voit les pattes d’un lézard est assuré d’être prochainement d’être visité par la maladie.
  • Le croassement du corbeau annonce le malheur.
  • La jacasserie de la pie est signe de bonheur et de joie. Pour le cri des oiseaux, le faste et le néfaste dépendent non seulement de la nature de l’oiseau, mais de sa position au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest ; du jour ou de l’heure etc. Ainsi en est il des autres présages.
  • Les oreilles chaudes. On parle mal de moi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s