Goétie, l’art et la pratique d’invocation des démons

Le terme goétie est un dérivé du latin médiéval goetia, qui vient lui-même du grec ancien γοητεία (goēteia), signifiant sorcellerie. Goetia ou Goëtia est une pratique d’invocation des démons.

gravure-tiree-du-temple-de-satan-de-stanislas-de-guaita
Gravure tirée du « Temple de Satan » de Stanislas De Guaita

L’utilisation du terme anglais, Goetia, vient en grande partie du grimoire du XVIIème siècle The Lesser Key of Solomon (Clé Mineure de Salomon), qui présente la Théurgie Goétique. Ce livre contient des descriptions de l’évocation de 72 démons, édité par Aleister Crowley en 1904 comme The Book of the Goetia of Solomon the King.

Le dictionnaire infernal de Collin de Plancy explique que la goétie est :

« Art d’évoquer les esprits malfaisants, pendant la nuit obscure, dans des cavernes souterraines à la proximité des tombeaux et des ossements des morts, avec sacrifice de victoires noires, herbes magiques, lamentations, gémissements, et offrande de jeunes enfants dans les entrailles desquels on cherchait l’avenir »

Pour Estelle Mazega, dans Faire un pacte diabolique dans les règles de l’art explique que :

« La magie se divise en deux branches : la théurgie et la goétie. La théurgie se rapproche de la religion, avec ses rites et ses formules. Les magiciens qui l’exécutent font de la magie blanche (une magie altruiste) et font appel à des anges et divinités célestes. La Goétie correspond à la sorcellerie, les sorciers qui l’exécutent font appels à des esprits infernaux, et utilisent généralement formules et symboles inversés aux messes originelles. Elle est une pratique  magique, elle est liée à la magie sacrificielle (pour sceller un pacte avec les démons)« .

Cette dernière a indiqué que :

« Bien souvent les goétiens se rendaient dans les cimetières pour effectuer leurs rites, ou dans les bois. Autrefois, ils arrachaient les clous des cercueils et volaient les ossements des morts pour effectuer leurs rituels maléfiques. Ils utilisaient également de la graisse humaine pour effectuer leurs exécrables opérations, et effectuaient quelques sacrifices sanglants, en usant d’argots infernaux. Et n’agissaient que pour nuire« .

Lemegeton
Lemegeton

Pour pratiquer la goétie, il est indispensable de connaître la hiérarchie des démons et de manière générale la démonologie. Pour certains, il s’agit d’un pacte avec un ange noir et une maîtrise de la magie occulte, voir magie noire.

Une fois le pacte réalisé, l’ange noir permet à la Sorcière d’apprendre rapidement tous les secrets de cet art magique. Généralement les goétiens pratiquent également  la magie rouge sanglante et la magie vampirique, allant à la magie du chaos.

Dans la pratique, les goétiens invoquent systématiquement des entités, avec comme maître de  cérémonie Satan ou Pan.

D’après le site spécialisé, Goetie.com,

« la goetie utilise les énergies et entités négatives. C’est-à-dire les énergies telluriques, chtoniennes, démoniaques et chaotiques. Le praticien considère les entités avec respect mais sur plan d’égalité. Les prières et oraisons font place aux demandes. Les purifications font place à al compréhension de sa nature autant positive que négative en l’assumant pleinement. La soumission fait place à la responsabilisation et à la prise de contrôle ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s