Chasseuse de vampires de Nalini Singh

La série Chasseuse de Vampire a été écrit par Nalini Singh, romancière néo-zélandaise, née en septembre 1977 à Fidji. Ses romans relèvent de la littérature fantasy et de la romance paranormale.

Auteure de livre romantique, deux de ses séries (Chasseuse de Vampires et PSi Changelling) ont été retenu à plusieurs reprises dans la liste des best-sellers du New York Times, du USA Today, et du Publishers Weekly. Écrivant en anglais, ses ouvrages sont traduits dans plusieurs langues, dont le français, l’allemand et l’espagnol.

Cette série est classée dans le genre littérature fantasy, romance fantastique, ou bit-lit. La bit-lit est un mélange de fantasy urbaine et de chick-lit (« littérature de poulettes« ), mettant en scène une héroïne confrontée au surnaturel ainsi qu’aux tracas de la vie quotidienne. Elle est considérée comme un sous-genre de la fantasy.

Une époque moderne dans un monde cruellement angélique

L’histoire se déroule de nos jours à New York, aux Etats-Unis. Des détails de notre époque sont présents, comme les transports, les technologies, … il y a réelle une proximité avec l’histoire, car on pourrait croire que cet univers existe, tant il correspond à notre époque actuelle.

La grande différence – toutefois – est que la Terre est régie par des Archanges (qui constituent l’un des 9 chœurs des anges, formant le 2nd niveau, juste au-dessus des anges). Divisé en dix territoires, le monde est gouverné par ces Archanges, qui ont des anges et des vampires à leur service.

Ainsi,

« tout comme en Amérique, ces pays avaient leurs présidents et leurs Premiers ministres, leurs parlements et leurs conseils municipaux, mais tout le monde savait que le vrai pouvoir se trouvait entre les mains des Archanges. Gouvernement, entreprise, art -il n’existait pas un domaine sur lequel ils n’aient une influence, directe ou indirecte ».

Les humains vivent donc leur vie quotidienne et certains peuvent devenir vampire, s’ils le souhaitent. Ils doivent passer un contrat avec un ange pour être transformés, et en échange, ils doivent travailler un siècle au service de l’ange qui les a transformé. Si ils rompt le contrat établi, ils sont pourchassés, puis ramenés par les Chasseurs de la Guilde.

Des personnages poignants

L’histoire tourne autour d’Elena Deveraux, jeune femme blonde, généralement habillée de noir,  et constamment armé. D’ailleurs ses armes de prédilections sont les couteaux, bien qu’elle sache utiliser l’épée, le pistolet, etc.

Chasseuse de vampire, elle fait partie de la Guilde, depuis son adolescence. Têtue, secrète et solitaire, elle est la seule à tenir tête à Raphaël. Elle est la meilleure dans son domaine, car elle est chasseuse née, ce qui signifie qu’elle parvient à différencier naturellement un vampire d’un autre.

Le second personnage central de la série est Raphaël. Un archange, membre du Cadre des Dix, qui est soutenu par ses Sept. Il a les yeux bleus et des cheveux noirs « comme une nuit intense et passionnée ». Il a le physique d’un guerrier, d’un conquérant, tout en arrogance et puissance. Ses ailes sont blanches avec des extrémités en or.

Elena est embauchée par Raphaël pour poursuivre un Sang-né, Uram. Un archange qui a dévié et est devenu un tueur sanguinaire. Alors que cette dernière part à la chasse, une histoire d’amour née entre les deux personnes. Une dualité entre la femme et l’archange, qui mêle passion, doute, puissance et sang.

Par la suite, les tomes suivant évoquent la relation naissante entre Elena et Raphaël, mais aussi les histoires personnelles et d’amour des hommes proches de l’archange, les 7, tels que Dimitri, Naasir, Venin, Jason, Galem, Illium et Aodhan.

L’extrait qui suit montre le conflit entre l’homme et la femme, l’être divin et l’humain :

« La manière égale qu’il eut de souligner son propre pouvoir et celui dont Elena manquait donné à cette dernière l’envie de se saisir de l’une de ses lames.

– Vous ne devriez pas me regarder comme ça, Elena.

– Pourquoi ? demanda-t-elle, poussée par une tendance suicidaire qu’elle ne se connaissait pas jusque-là. Vous avez peur ?

– Mes maîtresses ont toujours été des guerrières. La force est quelque chose qui m’intrigue.

Elle refusait de le laisser jouer avec elle comme ça, même si son corps se rebellait contre sa volonté de manière véhémente.

– Est ce que les armes blanches vous intriguent aussi ? Parce que touchez-moi et je vous lacère. Et je me fous de savoir si vous me jetterez ensuite du balcon le plus proche« .

Il y a là la force d’une femme, avec ses blessures et ses peurs, mais surtout une envie de se battre omniprésente. C’est ce qui ressort généralement des livres de Nalini Singh : des femmes fortes, que la vie n’épargne pas, mais qui à chaque épreuve se relèvent. En contraste, l’auteure nous présente des hommes forts, sûr d’eux, arrogants, protecteurs, mais qui à leur manière admettent (facilement ou pas) leurs failles, leurs craintes.

La série est drôle, sexy et très bien écrite. Le livre m’a captivé. L’univers est si bien créé et d’un réalisme qu’il est facile de se sentir concerné, et surtout de s’identifier aux personnages.

D’ailleurs, les détails sur la vie quotidienne des chasseurs de vampire, des vampires, des anges … permettent de se faire une idée claire du monde dans lequel évolue Elena.

La lecture est fluide. Le langage est simple, de tous les jours, voir même parfois/souvent grossier et cru.

Le livre est érotique, avec des scènes de sexe aride. Contrairement à la série La Communauté du Sud, de Charlène Harris, le sexe est quasi omniprésent. Cette particularité classe l’auteure en Bit-lit. Elle a déjà écrit des romances, dans la collection Harlequin, ce qui se retrouve dans l’écriture de l’auteure.

Mais l’histoire reste centrale et l’intrigue se maintient. On devient vite addict, car l’histoire est bien structurée, chaque personnage a son caractère.

Un monde dirigé par des archanges, aussi cruels que magnifiques, des humains qui composent avec les anges et les vampires, sans oublier que le monde occulte existe. On a tout d’un bon roman de fantasy.

Elle aime (il n’y a pas tellement de « je n’aime pas »)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s