La bande dessinée sur le célèbre Marteau des sorcières

T1
Tome 1

Ecrit par Stéphane Brangier, avec les dessins de Jean-Christophe Thibert, Le Marteau des Sorcières relate l’histoire de deux inquisiteurs dominicains allemands en 1486, faisant paraître le célèbre Malleus Maleficarum, « cultissime traité de démonologie, resté dans l’histoire comme l’ouvrage le plus terrifiant jamais publié« , note la maison d’édition Glénat.

« La puissance et la noirceur émanant du Malleus Maleficarum en firent un mythe sulfureux inspirant pour des générations les terreurs les plus sombres. A la lumière d’une enquête en trois volets, dont le premier s’appuie sur un récit de voyage de Joseph Pitton de Tournefort, botaniste du début du XVIIIème siècle, un voile se lève enfin sur l’un des mystères les plus ahurissants de l’histoire de l’humanité …« , décrit Glénat.

extrait Tome 1
extrait Tome 1

Paru en 2003, le Tome 1 : Warul, qui désigne une créature qui sème l’effroi, parle d’un botaniste de la fin du XVIIème, début XVIIIe siècle, Joseph Pitton de Tournefort, qui, sur ordre du Roi, parcourt l’Europe orientale à la recherche de succubes et autres « démons de la nuit ».

L’album commence de nos jours, dans une bibliothèque près de Genève où l’unique ayant droit vient consulter le livre de son ancêtre. Consultation qui permet de revisiter l’époque tourmentée où les auteurs du Malleus Maleficarium posent les bases théoriques de la lycanthropie diabolique, expédiant hommes et femmes au bûcher.

En 2007 paraît le Tome 2 : Man Aces Cemjk. Fin août 1888, en pleine Angleterre victorienne, Jack the Ripper (Jack l’éventreur) fait sa première victime officielle, Polly Nichols. Alors que l’enquête piétine, un mystérieux message codé, caché sur les lieux des crimes, retient l’attention de Logan Mercury, journaliste d’investigation.

Trois mots sont inscrits, Man Aces Cemjk. Il évoque l’énigme à ses amis Walter Woolcoat, linguiste, et Devin Devries.

Extrait Tome 2
Extrait Tome 2

Walter Woolcoat blêmit à l’écoute de ces mots, d’autant que le soir du premier meurtre, il a retrouvé le dernier exemplaire du Marteau des Sorcières dans une vieille malle au fond d’un recoin de l’hôtel particulier dans lequel il vient d’emménager. Sa découverte est passionnante mais Man Aces Cemjk est surtout le titre d’un chapitre inachevé du livre maudit.

Tome 2
Tome 2

Pour Actua BD, « Siro revisite les meurtres des prostituées sous l’angle de la possession démoniaque. Le pari est risqué, mais il arrive à adapter cette légende urbaine avec les honneurs, car la narration distanciée et l’utilisation des détails troublants de cette sordide affaire donnent beaucoup d’épaisseur au récit« .

Mais il n’y aura pas de fin à cette trilogie. En effet, il a été annoncé que la série n’aura que deux tomes. En juillet 2007, Siro a avoué – selon Wikipédia – qu’il n’y aura pas de troisième tome. « J.-C Thilbert a décidé d’inventer le concept de la trilogie en deux albums et annoncé, après la sortie du deuxième, qu’il arrêtait. Il s’était énormément investi, au-delà du raisonnable. Mon regret est de ne pas l’avoir su avant. J’aurais terminé le second d’une façon différente ».

Une réflexion sur “La bande dessinée sur le célèbre Marteau des sorcières

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s